Pollution du plastique pour ORAKI

La pollution causée par le plastique, ORAKI en fait son affaire!

Parfois, on ne se rend pas compte de l’impact que nos petits gestes du quotidien peuvent avoir sur notre planète. Un geste aussi banal que de s’acheter une boisson fraîche quand il fait chaud peut être très nuisible, particulièrement si elle est consommée dans une bouteille de plastique et qu’elle se retrouve ensuite dans une poubelle. Quelles conséquences un geste comme celui-là peut-il avoir sur l’environnement?

À l’échelle mondiale

Les chiffres sont clairs. En 10 ans, nous avons créé plus de plastique que dans les 100 dernières années combinées et 50 % de ce plastique n’a été utilisé qu’une seule fois. Saviez-vous qu’une bouteille de plastique qui n’est pas recyclée et qui se retrouve au dépotoir peut prendre jusqu’à quatre vies humaines pour se décomposer? C’est ÉNORME et ça touche également nos océans. Selon Erik Solheimm, chef de l’ONU Environnement : « d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans les mers que de poissons ». Cela inclut les bouteilles, les microparticules et les sacs de plastique, qui sont ensuite ingérés par les poissons et les  animaux marins et envahissent les côtes partout dans le monde. BEURK!!

oraki-pollution-plastique-ocean

Et pour le Québec?

Le Québec ne fait pas exception à la règle. Bien que des villes comme Montréal et Brossard aient interdit l’utilisation des sacs à usage unique, le problème du plastique demeure un enjeu crucial. Selon la Communauté métropolitaine de Montréal : « on utilise environ 2 milliards de sacs de plastique minces chaque année au Québec, mais seulement 14 % d’entre eux sont récupérés ». En ce qui concerne les bouteilles de plastique, le bilan est tout aussi inquiétant. Selon les données recueillies par Recyc-Québec, en 2008, il s’est consommé plus d’un milliard de bouteilles d’eau au Québec. Parmi ces bouteilles, un maigre 44 % a été recyclé et plus de 560 millions de bouteilles vides se sont retrouvées dans des sites d’enfouissement à travers la province. On peut aisément imaginer que ces chiffres sont semblables une dizaine d’années plus tard…

oraki-pollution-plastique-bouteille

ORAKI fait sa part!

ORAKI a décidé de faire sa part pour contrer la pollution causée par le plastique, c’est pourquoi ses leggings comptent de 10 à 12 bouteilles de plastique sauvées des sites d’enfouissement ou des océans. Offrir un produit durable qui se porte le plus souvent possible, qui est fabriqué au Québec et qui ne produit  pas de déchets, voilà comment laisser une empreinte positive sur l’environnement!

Share post

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.